Villanovo - Location villa luxe


  • Déjeuner-test Restaurant Taokan Paris

    Je pensais ne pas aimer la cuisine chinoise : trop grasse à mon goût. Christophe Daine – qui a vécu 7 ans dans le pays sans prendre un gramme – m’a fait changer d’avis : j’ai découvert les spécialités très raffinées de son restaurant Taokan, à Saint-Germain des Prés. Le lieu est très chic, fréquenté par les habitués de ce quartier littéraire. Décoration épurée, cuisine ouverte avec un chef très souriant.

    restaurant Taokan Paris

    restaurant Taokan Paris

     

    Cuisine ouverte Taokan

    Cuisine ouverte Taokan

    En France depuis 20 ans, il sait préparer une cuisine chinoise adaptée au palais des Français, avec une petite touche thaïlandaise par moment. Et le résultat est surprenant : des plats très sains et plein de saveurs, présentés dans une jolie vaisselle japonaise. Le déjeuner nous est apporté dans une atmosphère paisible, par un serveur asiatique discret et à l’écoute.

    Le repas début par un assortiment d’entrées toutes plus appétissantes les unes que les autres  : petites bouchées vapeur Dim Sum  (langouste, crevette, crabe, saint jacques), nems de poulet frit, rouleau de printemps langouste et herbes fraîches. Un régal. Le moelleux des bouchées, le croustillant des nems, les couleurs du rouleau de printemps, tous les sens sont en éveil !

    Dim Sum, Rouleau de Printemps et Nems de Poulets

    Dim Sum, Rouleau de Printemps et Nems de Poulets

    Ce déjeuner “à l’aveugle” (puisque c’est un menu-dégustation pour tester les plats les plus emblématiques du restaurant) est une révélation : oubliés les nems baignant dans l’huile, et le riz cantonnais parfois gluant.

    S’ensuit le filet de bar vapeur, sauce soja aux herbes fraîches. Le poisson semble pêché du jour, on m’explique qu’il est livré entier pour s’assurer de sa qualité, et que c’est le chef qui lève les filets. Accompagné d’un riz sauté aux légumes légèrement parfumé, et d’épinards poelés, sauce soja et cacahuètes (sans la moindre amertume).

    Filet de bar vapeur, sauce soja aux herbes fraîches

    Filet de bar vapeur, sauce soja aux herbes fraîches

    Puis, arrive la plus grande surprise de ce déjeuner : le filet de boeuf spicy sauce Taokan : poelé aux oignons dans un wok pendant moins d’une minute. L’extérieur est bien saisi mais… l’intérieur est chaud et quasi cru ! Moi qui préfère la viande bien cuite, je ne me suis pas aperçu qu’elle était saignante, tant elle était tendre.

    Filet de boeuf spicy, sauce Taokan

    Filet de boeuf spicy, sauce Taokan

    Enfin, pour terminer sur une note sucrée, je me suis réconciliée avec les perles de coco que je pensais pâteuses et collantes. Celle du Taokan étaient aériennes, natures et au chocolat.  Avec… un petit goût de trop peu !

    Perles de Coco

    Perles de Coco

    Et puis (était-ce bien raisonnable ?…), les crêpes au thé vert, fruit frais et chocolat ont achevé de me convaincre que la cuisine chinoise contemporaine pouvait être un délice. La texture légère, la mangue parfaitement mûre, le chocolat noir pur : une vraie merveille.

    Crêpes au thé vert, fruit  frais et chocolat

    Crêpes au thé vert, fruit frais et chocolat

    Si vous aimez la cuisine chinoise “traditionnelle” mais que vous êtes ouvert à la découverte, ou si, comme moi, vous n’appréciez pas trop les restaurants chinois classiques, laissez-vous surprendre par Taokan : de la vraie gastronomie à prix abordable (menu déjeuner dès 22 euros, et repas très complet comme celui que j’ai pu expérimenter autour de 120 euros pour deux, hors boissons).

    Pour réserver :
    TAOKAN
    8 rue du Sabot
    75006 Paris
    01 42 84 18 36

     

    Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. Publié dans 19/05/2016 le 11:01

      Ce restaurant chinois a l’air raffiné et très bon effectivement, les photos donnent envie! Je me le note! Bonne journée