Villanovo - Location villa luxe


  • Dîner-test au restaurant Pomze Paris

    L’épicerie fine qui tient lieu d’entrée ne laisse pas deviner qu’à l’étage se trouve le restaurant Pomze, dans un bel appartement parisien. Sur le boulevard Haussmann, non loin de la station de métro Miromesnil, l’établissement décline mets et boissons autour de la pomme, dans une ambiance très cosy.

    Epicerie fine - Pomze

    Un serveur élégant et très souriant nous guide dans l’escalier jusqu’à notre table, dans une salle feutrée à la lumière tamisée. Moulures au plafond, piano, décoration épurée, murmure des clients… une ambiance des plus romantiques.


    Nous avons testé le menu-carte à 35 euros et la dégustation découverte de cidre à 14,50 euros. Première impression : un rapport qualité-prix imbattable pour un dîner dans un cadre aussi remarquable. Une coupe de cidre des Cornouailles nous est apportée, pour un début de repas bien original. D’une douceur inégalée, cet apéritif n’a rien d’acide et se marie à merveille avec l’amuse-bouche (petite terrine de campagne) et le pain croustillant. Le beurre mousseux à la pomme est une délectation. Bien installée dans mon fauteuil en cuir noir, je profite de chaque instant, en dégustant le cidre par petites gorgées.

    Les serveurs sont aussi doux que le dîner, soucieux que la soirée se passe au mieux. Les plats s’enchaînent, à un rythme parfait.

    Mon entrée, un velouté de patate douce et huile de noisette, Reinettes confites à la cardamone, est d’une rare délicatesse. Légère, et très parfumée.


    Celle de mon convive, une crème de Brie de Meaux gratinée, racines d’Ile-de-France et pommes rôties, est fondante et raffinée. La présentation est aussi inattendue que les plats.


    Mis en appétit par ces délicates entrées, nous poursuivons cette belle soirée à la bougie, nous laissant porter par l’atmosphère chaleureuse de l’endroit. Les plats n’ont pas tardé à arriver…

    Pour ma part, un Magret de canard des Landes aux sésames noires, potimarron et pommes confites. Demandée à point (cuisson parfaitement respectée), la viande est de premier choix, sans nerfs, fondante, habilement recouverte de graines. L’accompagnement est discret, et tant mieux, car il ne masque pas le puissant goût du canard.  Avec un verre de cidre qui sublime le plat.

    Pour mon ami, un Filet de Lieu jaune à l’unilatérale laqué aigre-doux légumes et fruits d’automne. Accompagné d’un verre de cidre différent du mien. La cuisson du poisson est parfaitement maîtrisée et les saveurs bien relevées.


    Avant le dessert, je m’échappe un instant pour visiter les lieux, et découvre un adorable petit salon pour 8 convives, idéal pour un repas d’affaires ou en famille. Et dans cet appartement-restaurant, les différentes salles de succèdent, apportant intimité et charme au lieu.


    Pour finir cet excellent repas, j’opte pour le dessert du jour, une crème chibouste très aérienne avec fruits séchés et glace. Avec son verre de cidre.


    Mon ami se laisse tenter par la Tarte Tatin en mille feuilles de pommes confites et glace vanille Bourbon. Acidulé, ce dessert est une manière délicieuse de clôturer une expérience culinaire hors normes.


    Je quitte Pomze avec une confiture de pomme et thé Earl Grey incrustée de petits coeurs en pomme. Aussi belle que bonne, pour prolonger le plaisir sur les tartines du lendemain matin.

    Une bien jolie soirée qui sort de l’ordinaire, pour un coût très maîtrisé (autour de 100 euros pour 2). Autant dire accessible, lorsqu’on a un événement particulier à fêter. D’ailleurs, dans un petit salon attenant, on entendait “joyeux anniversaire” et les serveuses ont traversé la salle avec une pomme surmontée d’un bâton-feu d’artifice…

    Pour réserver :
    POMZE

    109 boulevard Haussmann
    75008 Paris
    01 42 65 65 83

     

     

     

    Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.