Villanovo - Location villa luxe


  • Un bon chocolat… c’est comme un bon hotel !

    Je suis inscrite à trnd, à un panel de consommateurs chargé de tester des produits de la vie courante. Quand un nouveau produit est proposé par le site, on peut se porter candidat. Je viens d’être retenue pour tester du chocolat bio et équitable de la marque Alter Eco : un colis de 2 kg m’est parvenu ce matin, et j’ai 45 jours pour tester, faire tester à mon entourage et faire part de mes impressions.

    Le colis contient 10 tablettes (chocolat noir, blanc, au lait, avec des noisettes, des amandes, etc.) et 20 mini-tablettes (noir 60% de cacao) et 10 mignonettes. J’aime beaucoup le chocolat au lait, un peu moins le chocolat blanc, et je ne suis pas fan de chocolat noir, je vais donc mettre mon entourage à contribution…

    En découvrant le livret de présentation qui accompagne les chocolats, j’ai pu lire un paragraphe sur « comment déguster un bon chocolat ? ». Il est dit que le chocolat fait appel à nos 5 sens :
    – la vue : « un bon chocolat noir doit être lisse, brillant, de couleur brune et chaude »
    – le toucher : « la prise en mains nous renseigne sur sa consistance, qui doit être ferme »
    – l’ouie : « un « croc » franc et précis est le gage d’un bon chocolat »
    – l’odorat :  » le chocolat se sent, se hume, et son parfum vient chatouiller délicieusement les narines »
    – le goût : « la longueur en bouche du chocolat désigne la persistance du goût, sa puissance et donc sa qualité. »

    Comme j’ai la manie de tout rapporter au tourisme de luxe, je n’ai pu m’empêcher de penser qu’un bel hôtel fait aussi appel aux 5 sens :
    – la vue : je suis très attentive à la décoration de l’hôtel, sa luminosité, son ameublement, etc.
    – le toucher : les matériaux utilisés dans les chambres (draps, couvertures, oreillers, meubles de salle de bain, etc.)
    – l’ouie : l’insonorisation des chambres est essentielles… ou alors, il faut être en pleine nature, et les bruits doivent provenir des oiseaux ou du vent qui se prend dans les arbres !
    – l’odorat : je suis très sensible aux (discrets) parfums d’ambiance dans les hôtels, qui participent à donner une âme aux lieux
    – le goût : le petit déjeuner est un moment crucial qui est la dernière touche d’une expérience hôtelière… s’il est de mauvaise qualité, l’impression générale peut être complètement gâchée (et c’est souvent le cas, même dans certains grands hôtels).

    Article publié en Avril 2012 sur mon ancien blog.

    Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.