Villanovo - Location villa luxe


  • L’hôtel Saint-Aubin en Normandie

    Je ne connaissais pas la petite ville de Saint-Aubin-sur-Mer en Normandie. Il faut dire que les Parisiens s’aventurent rarement au-delà de Deauville (à 2h30 de route). La Côte de Nacre, qui longe les plages du Débarquement, est pourtant magnifique. Et bien moins touristique. A 3 heures de voiture depuis Paris, j’ai découvert un petit bijou : Le Saint-Aubin. Une de ces adresses que l’on aimerait garder pour soi, tant elle frise la perfection. Je m’explique !

    L’hôtel est presque posé sur la plage, devant la promenade du front de mer. De l’extérieur, il semble quelconque, rien ne le distingue des autres établissements 3 étoiles de la côte. Mais attendez d’avoir franchi la porte ! Une fois la voiture garée sur le parking gratuit, on peut s’aventurer à l’intérieur…

    Le hall de l’hôtel est très moderne et chaleureux, on s’y sent bien, d’emblée. Le réceptionniste vous accueille avec le sourire. Le bar mitoyen donne envie de s’installer sur un tabouret. Mais il est 16 heures, on a des valises à défaire, et un enfant de 6 ans qui ne tient plus en place car il veut ramasser des coquillages dans le sable. Le verre au bar attendra !

    On nous a attribué la mini-suite numéro 200. A recommander pour une famille avec un enfant. Un lit double ultra-confortable, un lit enfant qui l’est tout autant (et pas un vulgaire lit d’appoint ou canapé défoncé, comme il est coutume de trouver dans les chambres triples). On comprend que les familles sont considérées, et plus encore les enfants. Tout est flambant neuf, l’immense baignoire, les vasques, la moquette…

    Les nombreuses fenêtres de la chambre donnent sur la plage, un rêve ! Tout est immaculé, on est dans un hôtel 3 étoiles. Mais on a un ressenti de 4 voire 5 étoiles. Tout a été pensé : le bloc-porte (pour pouvoir entrer facilement avec sa valise, sans effet boomerang), l’éclairage au-dessus des lits, l’écran plat tourné vers le lit parental, le nécessaire de thé/café, les rideaux (vraiment) épais qui occultent la lumière au petit matin. Et pourtant, quand j’ai constaté l’absence de volets, j’ai eu très peur. J’ai imaginé mon fils réveillé à 6h du matin, et faisant du trampoline sur mon lit en scandant “j’ai faim !”. Eh bien non. Rien de tout cela. Le linge de lit est extrêmement doux. Et le matelas… quel matelas !  

    En échangeant avec le responsable de l’hôtel, j’apprends que c’est un grand voyageur exigeant et qu’il a fait faire des travaux titanesques il y a 5 ans. Il me confie que l’établissement ressemblait à une maison de retraite, quand il l’a acquis. Et le résultat est là. A faire rougir de honte les pseudo 5 étoiles de Normandie qui, pour certains, ne prennent pas la peine de changer leurs matelas et se reposent sur leur notoriété.

    Le petit déjeuner est à l’image de l’hôtel. Parfait. Des viennoiseries croustillantes. Du pain divin. Des confitures emballées individuellement (et pas un gros pot qui dégouline, comme on en voit trop souvent). Des oeufs. De la charcuterie. Des fromages. Une salade de fruit frais. Des jus délicieux. Des boissons chaudes exquises. Notamment des thés très raffinés. Et biensûr, face à la mer.

    Et je ne vous ai pas encore parlé du restaurant. La demi-pension vaut le détour, avec des menus entrée-plat-dessert copieux et bien présentés. Des spécialités normandes. Mention spéciale à la soupe de poissons maison. Et à la tartelette aux mirabelles, à tomber. Quant au menu enfant, là encore, on ne se moque pas du monde. De la vraie cuisine. Exit le mauvais steak haché frites surgelées et glace vanille industrielle en dessert. Les petits commencent par du saucisson de qualité (dont on a pris soin de retirer la peau) ou des crevettes décortiquées. S’ensuit un poisson du jour ou une pièce de boeuf avec des pommes de terre grenaille ou du risotto maison. Pour le dessert, une mousse au chocolat ou un fromage. Mon fils s’est régalé.

    Le service est adorable et professionnel, que demander de plus ?

    En terme de tarifs, c’est tout à fait raisonnable, au vu des prestations. Hors saison, compter 109 euros la nuit en mini-suite familiale (et moins cher pour les autres types de chambre). Rajoutez à cela 32 euros par adulte pour la demi-pension (les petits déjeuners et les dîners).  Le petit déjeuner supplémentaire pour l’enfant est à 12 euros, et le dîner 3 plats à 14 euros. Ce qui nous fait la modique somme de 199 euros pour la nuit du samedi 23 Mars (par exemple).

    La météo nous a permis début mars de faire de belles balades à vélo au départ de l’hôtel, sur la promenade interdite aux voitures. Saint-Aubin-sur-Mer est une jolie petite ville avec tout le nécessaire (une supérette, une pharmacie, un tabac/presse, quelques restaurants). Nous avons aussi été nous balader à Courseulles sur Mer, la ville d’à côté. Le centre Juno Beach (qui rend hommage aux 45 000 canadiens qui ont perdu la vie pendant la seconde guerre mondiale) est très bien fait et instructif pour les enfants, nous l’avons visité. Bref, de quoi largement occuper un week-end. Et bien plus, si l’on vient aux beaux jours pour profiter de la magnifique plage de sable fin. 

    Vous l’aurez compris, l’hôtel Saint-Aubin-sur-Mer en Normandie est un gros coup de coeur. J’ai séjourné dans de nombreux hôtels, en France et ailleurs, et j’ai toujours un esprit très critique (propreté, décoration, service, restauration…). Les enfants sont bien souvent négligés (en terme de couchage, nourriture et accueil). Quelle erreur ! Ce sont pourtant les ambassadeurs des hôtels, il faut en avoir conscience. Mon fils regarde en boucle les “belles photos de l’hôtel” (comme il dit) et me tanne pour y retourner au plus vite.

    Pour réserver :

    Hôtel le Saint-Aubin
    Rue de Verdun – Place du Canada
    14750 Saint Aubin sur Mer
    Tel : 02 31 97 30 39

    Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.