Villanovo - Location villa luxe


  • Le Comptoir Nippon : Tepanyaki à Paris

    Tepanyaki, ça vous parle ? C’est un terme japonais qui signifie “grillé sur une plaque en fer”.  Il existe quelques restaurants à Paris qui proposent ce type de cuisine. J’ai eu l’immense chance de découvrir Le Comptoir Nippon il y a quelques jours. Un vrai voyage gustatif et un spectacle culinaire.

    Le chef vous accueille, affublé de son “holster” de cowboy qui contient son couteau de cuisine. On vous enfile un beau tablier intégral, pour se protéger des projections d’aliments. On est tout de suite mis dans l’ambiance !

    Après un apéritif dans le petit salon (limonade japonaise très raffinée), on est accompagné à la table commune, devant la plaque chauffante.

    Les menus tepanyaki s’échelonnent de 39 à 96 euros, selon les plats choisis. Nous avons goûté à de très nombreux mets, et notre expérience gastronomique ressemblait beaucoup au menu le plus complet.

    L’amuse-bouche était aussi beau que bon : des saint-jacques marinées dans des feuilles d’endive, accompagnées d’une salade d’algues au calmar.

    Mon petit garçon de 6 ans, qui grimace à la simple vue d’aliments qu’il ne connaît pas, a pris une feuille à pleine main pour la déguster. Les saveurs étaient délicates et puissantes.

    Ensuite, le sashimi épicé nous a ravis. Je n’avais jamais mangé un saumon aussi tendre.

    Le chef, qui lançait les aliments et jonglait avec ses ustensiles (pour le plus grand plaisir de mon fils) nous a préparé un filet de boeuf aux petits légumes. Exceptionnel !

    Si vous avez bien compté, amuse-bouche, plat, dessert. Nous devions passer au dessert ? Eh bien non, ce n’était que le début des réjouissances ! On a cuisiné pour nous un délicieux homard aux petits légumes. Une vraie représentation théâtrale sur plaque chauffante !

    La finesse des aliments, et le fait qu’ils étaient servis en petite quantité, nous a permis d’avoir encore une petite place pour le foie gras poelé aux poireaux. On nous a présenté les aliments crus, avant de les cuisiner à la perfection.

    Je ne vous ai pas montré le magret de canard, qu’on a également goûté. Rosé et fondant. Une merveille.

    Après presque trois heures passées à table (avec un enfant qui ne bougeait pas d’une oreille, lui qui ne tient habituellement pas en place), je commençais sérieusement à caler. On nous a demandé si nous avions encore faim, et si nous voulions un bol de riz. J’ai refusé, c’était vraiment trop. Une petite voix à ma gauche a déclaré “moi je veux bien, j’aime bien le riz”. Je me suis demandé où il pouvait bien mettre tout ça !

    J’allais pour commander une mangue (pour ses vertus digestive). Mais on m’a convaincu de tester la crêpe cuite sur plaque chauffante à la salade de fruits. Une belle découverte.

    C’était un jour de pluie, le vent soufflait très fort. On était bien, pas pressé de retourner à la réalité. Ce déjeuner m’a semblé une parenthèse enchantée dans ma vie trépidante.

    Le chef est pour beaucoup dans l’excellente impression laissée par ce repas. Malicieux, plein d’humour, présent mais discret à la fois.  

    A la table d’à côté, un groupe d’asiatiques avec des enfants et deux cuisiniers qui préparaient les plats devant eux. Je me suis dit que le Comptoir Nippon était une très belle adresse pour fêter quelque chose en famille.

    Pour réserver :
    Le Comptoir Nippon
    3 Avenue du Maine
    75015 Paris
    01 45 48 28 98

    Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.