Villanovo - Location villa luxe


  • Dîner-Test : Restautant Maison Blanche à Paris

    Depuis la rue, on ne devine pas le superbe restaurant Maison Blanche sur le toit du théâtre des Champs-Elysées, en surplomb de la très chic Avenue Montaigne. Par une discrète entrée, on accède à un ascenseur. Après un voyage de quelques étages, l’effet de surprise est saisissant : la salle de restaurant est lumineuse, haute de plafond, d’une blancheur éblouissante ! Restaurant Maison Blanche

    Restaurant Maison Blanche
    On est accueilli par un maître d’hôtel souriant et naturel, bien loin des clichés du personnel guindé de certains grands restaurants. On se sent à l’aise, immédiatement ! La table qu’on nous a initialement attribué ne me convenait pas : face à la baie vitrée et sous la climatisation, je craignais d’avoir froid.

    Vue restaurant maison blanche

    On nous a alors proposé l’une des 4 alcôves, véritables cocons, bien plus à mon goût !  Le confort absolu, qui offre le luxe de voir sans être vu… Pour un dîner romantique, il faut absolument réserver l’une de ces tables.

    alcove maison blanche

    alcove

    Une fois bien installée, j’ai pu découvrir l’appétissante carte du chef Fabrice Giraud. Ce grand voyageur met une touche d’exotisme dans tous ses plats, avec raffinement. J’ai testé le menu dégustation 6 plats proposé à 125 euros, avec poisson et viande. Il existe aussi un menu dégustation 5 plats avec poisson OU viande à 95 euros… J’ai pensé à tort qu’il nous serait servi une portion réduite des plats présentés à la carte. Mais il s’agit en fait d’assiettes généreusement garnies ! Pour un petit appétit, je suggère donc le menu 5 plats.

    Première entrée de ce menu dégustation : Chèvre frais de M. Fabre – Artichauts à la grecque et copeaux de poutargue. Visuellement, superbe. Gustativement, bonne, peut-être un peu fade, j’aurais apprécié que le chèvre soit un peu plus relevé.

    Chèvre frais de M. Fabre Artichauts à la grecque et copeaux de poutargue
    S’ensuit la deuxième entréeFoie gras de canard du Sud-Ouest – Gelée de tomates et pied bleu au vinaigre.  Le meilleur foie gras de toute ma vie, sans exagérer. Compact (mais pas trop !), parfaitement assaisonné, dressé de façon très originale, comme une part de gâteau. Et c’est après cette exquise dégustation qu’une petite pose… s’impose !

    Foie gras
    La troisième entrée (oui, vous avez bien lu !) laisse le choix entre l’Oeuf bio parfait – Piperade, piquillos et cecina et le Maïs en velouté – Crème fouettée à la vanille de Tahiti, magret fumé. Mon amie a opté pour l’Oeuf, vraiment très réussi. Piperade fondante, très agréable après le foie gras.

    oeuf
    J’ai choisi le Maïs, exceptionnel. Le velouté, versé à table, apporte une touche spectaculaire à cette entrée. Craquante, douce, onctueuse, un véritable plaisir. En terme d’émotions, je retiens cette expérience comme la plus marquante du repas ! 

    Mais
    Le premier plat : Filet de Saint Pierre – Au citron confit Sudachi, fenouil et shimenji poêlé. Merveilleusement présenté. Pourtant, le poisson est un peu sec et sans saveur, et ne me semble pas à la hauteur des autres mets servis jusque là. Un peu trop cuit, peut-être ?

    filet de saint pierre
    Petite déception vite oubliée, avec le Black Angus poêlé – Sauce Malaga aux raisins de Corinthe, chou en purée et caramélisé. L’appétit me manque, mais la gourmandise prend le dessus. Une vraie explosion de saveurs, et une viande d’un fondant inégalé. C’est à regret que je ne termine pas l’assiette, afin de profiter du dessert !
    black angus
    Et… quel dessert ! Mon amie s’est laissée tenter par les Fraises des bois de Malaga – Légère mousse aux amandes et sorbet au citron yuzu. Elle est restée silencieuse, preuve qu’elle se régalait !

    fraises
    Quant à moi, je n’ai pas pu résister au Fondant au chocolat « Araguani » Classique « Maison Blanche », recette secrète de Paul D. Un régal, pour les yeux et les papilles. Moi qui aime tant les desserts, j’ai savouré chaque bouchée. Coulant au centre, moelleux à l’extérieur, agrémenté d’une glace aérienne. C’est un incontournable, pour terminer le repas en beauté.

    fondant chocolat
    Par ailleurs, le pain est excellent et proposé en différentes variétés, le champagne rosé en apéritif est mémorable. Quant au vin au verre, il est parfaitement choisi par le sommelier, en accord avec les plats proposés. N’étant ni connaisseuse ni adepte, je préfère ne pas trop m’avancer sur ce sujet-là.

    Nous étions si bien, dans notre alcôve capitonnée, que nous avons prolongé la soirée, une fois le dîner achevé. J’ai rarement connu pareil confort. Quant au service, il est admirable, discret et détendu. Il participe grandement à l’ambiance du restaurant Maison Blanche.

    La terrasse n’était pas ouverte ce soir-là, pour cause de mauvais temps, mais elle offre une vue exceptionnelle sur Paris et la Tour Eiffel.

    En résumé, je dirais que Maison Blanche est un très bon restaurant dont les points forts sont la vue, le cadre, le service, le bien-être, la présentation des plats et aussi biensûr… le contenu de l’assiette ! 

    Pour réserver :
    Restaurant Maison Blanche
    15 avenue Montaigne
    75008 Paris
    Tel : +33 (0)1 47 23 55 99

    Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.